acces

Formations 2017-2018

Stockage des effluents liquides

    D’après le Code de l’Environnement (Article R211-48), tout déversement direct des effluents d'exploitations agricoles dans le milieu naturel est interdit. Les effluents liquides peuvent être d’origine différente : lisiers, eaux blanches issues du lavage de la machine à traire, eaux vertes issues du lavage des quais de traite, eaux brunes issus des aires d’exercice non couvertes, lixiviat issus du stockage de fumier…

    Tous ces effluents doivent être récupérés dans des stockages étanches. La capacité de stockage doit être suffisante entre deux épandages, tout en respectant les périodes d’interdiction et la disponibilité des terres (au minimum 4 mois pour les exploitations soumises à I.C.P.E.). A noter, qu’en zone vulnérable, la capacité de stockage est souvent supérieure à 4 mois.

    A noter que les eaux blanches, vertes et brunes sont considérées comme des effluents d’élevage peu chargés, ils peuvent être traités directement sur l’exploitation par des systèmes agréés (massifs végétalisés, filtres plantés de roseaux…) et permettent ainsi de rejeter l’effluent traité directement dans le milieu naturel.

  • Le réseau des eaux pluviales et des eaux souillées doit être séparé
  • Les fosses enterrées ouvertes doivent être clôturées
Contacts | Mentions légales |  Plan du site |  Coordonnées    |  RSS